Les femmes du retail : portrait de Céline Stenger

Dans cette rubrique, nous vous invitons à découvrir des portraits de femme au travers de leurs parcours et de leurs expériences. Elles partageront également leurs conseils et leur vision du retail.

Pour ce deuxième rendez-vous des “Femmes du retail”, nous avons interviewé Céline Stenger, Directrice Stratégie et Gouvernance IT chez Fnac Darty.

Céline STENGER (Fnac Darty)

Pouvez-vous vous présenter ?

Céline Stenger, alsacienne, 37 ans, maman de 2 enfants (presque 3), collaboratrice chez Fnac Darty depuis presque 12 ans.

Après un Bac Scientifique « option sciences de l’ingénieur », j’ai commencé mes études supérieures en faisant une prépa intégrée dans une école d’ingénieur en « génie mécanique et productique ».

A cette époque de ma vie, je ressentais déjà le besoin de faire un métier en adéquation avec mes valeurs et ma conscience écologique.

Un an avant d’être diplômée, j’ai choisi de partir 6 mois en échange à Polytechnique Montréal pour approfondir l’ingénierie et la gestion industrielle, mon secteur académique. Pendant cette période, une université américaine de Louisiane m’a contactée. Cette dernière avait suivi mes résultats sportifs, et m’a proposé de m’offrir l’intégralité des frais de déplacement, de logement et de scolarité pour un MBA si j’acceptais d’intégrer leur équipe de Tennis. Je suis donc partie les rejoindre pendant 1 an.

De retour en France, j’ai terminé mon diplôme et validé ma dernière année par un stage de fin d’étude.

Nous sommes en 2008, c’est le début du digital et du e-commerce, et cela m’attire. Mon choix pour mon stage se porte naturellement vers Fnac.com.

Pouvez-vous décrire votre poste actuel chez Fnac Darty ?

Depuis début octobre 2021, je suis devenue la Directrice Gouvernance et Transformation Digitale & E-Commerce au sein de Fnac Darty. Mon périmètre est composé de 6 équipes avec une trentaine de personnes à manager autour du PMO contrôle de gestion, de l’urbanisation, du Software Asset Management (SAM), de la communication digitale, de la nouvelle thématique Green IT ainsi que de la Cybersécurité.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Fnac Darty ?

Uniquement un parcours scolaire (école d’ingénieur, puis MBA). J’ai débuté ma vie professionnelle à la Fnac grâce à mon stage de fin d’étude, et depuis, je n’ai jamais quitté l’entreprise.

Au démarrage, ma fonction était celle de chef de projet Supply Chain / Logistique de la marque Fnac.com. Avec mes équipes, nous avons créé le premier entrepôt automatisé avec les livres, CDs et DVDs qui composaient le catalogue.

Au bout de 5 ans, le groupe m’a donné la possibilité de devenir responsable du pôle projets et qualité de la Marketplace de la Fnac. Après avoir « baigné » dans le monde des entrepôts, mon rôle devenait beaucoup plus Digital.

Je vendais des produits qui n’appartenaient plus à la Fnac, car les références venaient de revendeurs. Le nombre de produits a considérablement augmenté au fil des ans.

Après 4 ans sur ce poste, le rapprochement Fnac Darty a eu lieu, et j’ai pris la direction du pôle projets des opérations : le SAV, la relation client à distance, les livreurs, les ateliers de réparation, l’omnicanalité et tous les outils qui vont avec.

Quels défis ou difficultés avez-vous rencontré, en tant que femme, dans le monde du Retail / IT ?

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières. J’étais habituée, avec mes études, à croiser peu de femmes. Mon choix d’option de diplôme était mûrement réfléchi et totalement volontaire, comme celui de commencer chez Fnac dans les entrepôts. Le côté très masculin de cet environnement ne m’a jamais dérangée. Il ne m’a pas m’empêchée non plus de m’intégrer et de trouver ma place.

Dans mon domaine, je n’étais pas la seule femme Chef de Projet. Certes, nous sommes en sous nombre, mais toujours présentes !

Fnac Darty m’a permis d’évoluer régulièrement tout au long de ces années, je reste donc fidèle à mon entreprise.

Actuellement, je suis enceinte de mon troisième enfant. Je n’ai rencontré aucune difficulté à l’annoncer, mes collègues et ma hiérarchie m’accompagnent comme il le faut pour mener à bien ma vie pro et perso. Comme précisé plus haut j’ai très récemment élargi mon périmètre d’activité, c’est dire s’ils valorisent mon travail et non pas mon état. J’ai beaucoup de chance de pouvoir travailler dans une entreprise avec ces valeurs-là.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux femmes qui souhaitent travailler dans ce secteur ?

Tout d’abord, ne pas se mettre de barrières inutiles. Je n’en ai jamais ressenti, et on ne me les a pas fait ressentir non plus.

Dans le monde du Retail, les femmes sont de plus en plus présentes, il ne faut pas hésiter à tenter sa chance. Dans le monde de l’IT, les femmes sont sous représentées mais il y a énormément d’opportunités qui se créent.

Quelles sont, selon vous, les prochaines tendances du Retail ?

Difficile à dire. Je ne sais pas quelles seront les tendances de consommation des nouvelles générations : est-ce que leurs habitudes vont finalement être rattrapées par la montée de l’écologie ? Vont-elles arrêter de commander des dizaines de colis chez eux ?

Fnac Darty a une politique services et SAV très développée : nous proposons aujourd’hui différents abonnements pour offrir aux clients un accompagnement personnalisé en cas de panne d’un appareil électroménager. Avec cet abonnement mensuel Darty Max tout l’équipement de la maison Darty est pris en charge, avec un accès privilégié à un technicien, des rendez-vous de contrôle à distance sont programmés, bref tout ce qu’il faut pour réparer l’appareil plutôt que de le remplacer.

Notre planète ne peut plus se permettre ces modes de consommation à outrance, donc Fnac Darty change progressivement de modèle économique, quitte à prendre des risques.

Nous déréférençons les marques qui ont de l’obsolescence programmée. Nous préférons ne pas vendre ce qui va tomber en panne dans le court terme, et nous mettons en évidence un score de durabilité des produits, basé sur la disponibilité des pièces détachées et les taux de pannes des appareils électroniques et électroménagers (données collectées par notre SAV).

Nous avons tous à notre échelle une responsabilité de consommation plus durable !

Merci à Céline Stenger de nous avons accordé cet entretien. Rendez-vous en janvier pour un nouveau portrait des “femmes du retail”.

Par Léana Robin & Gaëlle Levasseur

contact univers retail