L’industrie 4.0

Image a la une - Industrie 4.0

Découvrez dans notre article ce qu’on entend par industrie 4.0, ses avantages et cas d’applications.

Revenons tout d’abord sur les différentes révolutions industrielles grâce à ce schéma :

                                           Source : Sanofi “Les machines intelligentes, instruments de la quatrième révolution industrielle”

 

L’industrie 4.0 (aussi considérée comme la 4ème révolution industrielle) est donc liée au développement des nouvelles technologies. Les modes de production sont réorganisés en s’appuyant sur le numérique.

Grâce à ces technologies, les entreprises peuvent faire face à de nouveaux enjeux. En effet, dans les entreprises d’aujourd’hui, l’homme a une place centrale, le bien-être des employés devient stratégique. La satisfaction client est un des indicateurs les plus suivis par les entreprises, l’environnement émerge comme sujet inévitable. La performance quant à elle, continue d’être au centre des préoccupations des entreprises.

Cette révolution est, immanquablement, basée sur ces quatre convictions :

  • L’amélioration des conditions de travail des employés
  • L’amélioration de la satisfaction client
  • La réduction de l’impact environnemental
  • L’optimisation de la production

Quelles sont les technologies et leur application dans les usines 4.0 ?

De nombreuses technologies existent pour optimiser la production dans les usines 4.0 et elles peuvent avoir de nombreuses utilités.

Voici une liste non exhaustive de ces technologies et de leurs cas d’application dans les usines :

  • Les machines autonomes : ces technologies captent des informations sur leur environnement et sont capables de modifier leur comportement par rapport à celles-ci. Un robot peut, par exemple, apporter un élément de stockage à l’opérateur en adaptant son chemin aux différents obstacles présents dans l’entrepôt.

 

© Exotec/Cdiscount – L’Usine Digitale

 

  • Les cobots : il s’agit d’une catégorie de robots dédiés à la manipulation d’objets en collaboration avec l’humain.
© Sirris

 

  • La réalité virtuelle : elle permet de faire des simulations de produits, de processus ou d’usines grâce à son fort niveau d’immersion.

 

  • La réalité augmentée : elle permet d’ajouter un objet virtuel dans le réel. Elle peut être utilisée pour accompagner les techniciens dans leur environnement de travail, dans le cadre de contrôle qualité, de suivi de procédure…

 

  • La conception assistée par ordinateur : cette technique permet, avant la production, de faire évoluer virtuellement une pièce dans l’espace, ainsi que de modifier des paramètres rapidement.
  • Les capteurs : présents dans tout l’entrepôt et dans toutes les technologies, ils permettent la récupération d’informations diverses.

Les informations récupérées par les capteurs peuvent avoir de nombreuses utilités telle que la maintenance prévisionnelle. En effet, ces capteurs permettent d’avoir des informations sur les différentes machines ce qui permet d’anticiper les pannes. Par exemple, une variation de pression, de position, de bruit… peut être un signe d’une future panne.

Le traitement de ces vastes quantités de données (Big Data) permet d’extraire des informations pertinentes rapidement. Il peut permettre, par exemple, de faire des prévisions de meilleure qualité, d’identifier une situation anormale…

 

Des technologies qui engagent des réflexions sur des éléments centraux des entreprises 

Ces technologies semblent révolutionnaires pour l’industrie cependant leur adoption n’est pas si simple.

L’étude « BDC – Industrie 4.0 : la nouvelle révolution industrielle » réalisée auprès de 1000 entrepreneurs canadiens, montre qu’une entreprise sur trois a trouvé la mise en œuvre de ces technologies difficile.

Voici les principaux obstacles rencontrés :

  1. Manque de main d’œuvre qualifiée
  2. Coûts excessifs
  3. Rendement du capital investi incertain
  4. Résistance au changement chez les employés
  5. Financement
  6. Complexité de la technologie
  7. Difficile à savoir par où commencer
  8. Analyse pertinente des données
  9. Cybersécurité
  10. Intégration des données

L’usine du futur n’appartient plus à un futur si lointain et les avantages promis par les nouvelles technologies ne sont plus à prouver. Cependant la mise en place de telles usines n’est pas sans difficultés, ce qui explique le faible de nombre d’usines 4.0 en activité.

Par Candice Lepertel

————————

Sources :

contact univers retail