Vers une digitalisation du commerce de proximité

Si l’avenir économique reste incertain en période de crise sanitaire, il faut néanmoins s'appuyer sur cette phase de confinement de près de deux mois que nous avons tous vécu. Pendant ce temps si particulier où le monde était en pause, nous avons vu naître de belles initiatives de nos commerçants locaux. Le monde de l’après-crise sera probablement plus omnicanal et les commerçants de proximité doivent penser leurs initiatives de digitalisation en conséquence.

Commerce proximité

Le constat

La propagation du Covid-19 a bouleversé l’économie française et a frappé de plein fouet les TPE et PME partout en France. Et face à cela, les Français ont répondu présents, en effet l’opinion publique s’est émue du sort des commerçants de proximité et de nombreuses initiatives ont vu le jour afin d’apporter des solutions concrètes à la mise en arrêt forcée de nombreuses entreprises.

Sachant qu’aujourd’hui, 8 achats sur 10 commencent sur le moteur de recherche Google, Il est ainsi apparu pendant ce confinement, qu’une présence sur le digital était imparable pour ces commerces, d’autant plus lorsqu’un tiers de ces recherches sont d’ordres locales. Aujourd’hui, l’affirmation suivante se confirme : “il faut être présent là où sont vos clients et cela est vrai même pour le petit restaurant de quartier“. Les clients veulent connaître l’histoire du produit, de la boutique et sont même à la recherche de commerce indépendant au détriment des grandes chaînes. Et OUI, la prise de conscience est désormais là !

 

Le Covid, catalyseur de la transformation digitale

En effet, nous pouvions dire avant la crise sanitaire, que nous nous attendions dans le digital à certaines attentes consommateurs d’ici 2030, or le Covid a accéléré tout cela. Ces attentes sont déjà présentes ! Cela induit forcément qu’il va falloir s’adapter bien plus vite que prévu. Les commerces locaux doivent se transformer, mettre en place des options de paiement, de livraison ou de click and collect, mener à bien une fluidité d’expérience online pour le client appétant qui est fin connaisseur et habitué à cela chez les grands groupes. Le client est digital et omnicanal, aux TPE/PME de s’adapter pour convoiter de nouveaux fidèles.

 

Des solutions actuelles à mener pas à pas, mêlant prudence et investissements

  • Nous conseillons dès aujourd’hui aux dirigeants de ces commerces de se rapprocher des CCI locales, de sa région de rattachement et des aides publiques afin d’obtenir des potentielles subventions. A ce sujet, les villes sont très dynamiques sur ce secteur, elles aident les commerçants dans la digitalisation, elles ont pris conscience, depuis plusieurs années, que cela devenait prioritaire.
    Pour le commerçant, il s’agit là de miser et investir sur le digital et de continuer à capitaliser sur ses clients actuels tout en prospectant de nouveaux, ceux qui délaissent de plus en plus les grands groupes et qui cherchent à consommer différemment, plus local.
  • Autre solution complémentaire : être présent sur une plateforme type “place de marché locale” (celui de sa propre ville par exemple) afin de profiter de sa notoriété et de son trafic tout en limitant les investissements digitaux (mini site e-commerce, emailing). Exemples de plateforme : Petits commerces, Shopify. L’objectif est d’obtenir une visibilité et d’acquérir cette notoriété tant attendue. La présence de nombreux commerçants, pendant la période de confinement, démontre la créativité des entrepreneurs et prouvent que l’on peut maintenir le lien malgré la distanciation sociale.
Shopify : plateforme dotée de toutes les fonctionnalités e-commerce et point de vente pour créer, gérer et développer sa boutique.

Petits Commerces : la 1ère plateforme nationale réservée aux commerces de proximité indépendants

  • La solution de mise en place d’un site web plus personnalisé cette fois et avec une maîtrise totale de l’offre et de la communication qui va avec, est la plus coûteuse, surtout avec des KPI qu’il faut anticiper et suivre régulièrement. Nous conseillerons de ce fait, d’établir cette solution pour les petits commerces locaux ayant déjà testé la plateforme de marché, en présence d’une activité rentable, d’un vrai besoin et en fonction du budget possible à consacrer.
  • In fine, difficile de se passer de la présence et du trafic dont bénéficient les réseaux sociaux. Il est donc nécessaire de mettre en avant de belles images ou vidéos et créer un storytelling de la boutique et de ses produits.

 

Se réinventer au quotidien…Un véritable enjeu pour nos commerces de proximité !

Oui les commerçants locaux l’ont compris, grâce à cette crise, il n’y a plus de barrières entre le physique et le on line, et l’omnicanalité est partout, ces marchés fonctionnent ensemble et vont donc de pair !

Ainsi de nouvelles catégories de commerces ont vu le jour sur des plateformes locales, comme certains maraîchers, magasins Bio, fermes ou restaurants, le B to C était à l’honneur mais cela s’est propagé également au B to B. Ces commerçants ont développé nombre d’idées pour attirer les clients : bons d’achats, cartes cadeaux ou bien paniers et menus en ligne.

De nouveaux usages sont apparus pendant ce confinement, des besoins initiés par le consommateur prônant ainsi l’omnicanalité même pour les commerces de proximité. Il est temps pour ces commerces, passé l’urgence sanitaire, de se digitaliser et gagner ainsi en visibilité.

Habituellement accoutumés aux problématiques digitales de grands groupes, nous serons ravis chez Univers Retail, de mettre à disposition nos expertises métier pour soutenir votre commerce de proximité : n’hésitez pas à nous contacter.

Par Estelle Peraudeau