Les femmes du retail : portrait de Christelle Picq

Femmes du retail - Christelle Picq

Dans cette rubrique, nous vous invitons à découvrir des portraits de femme au travers de leurs parcours et de leurs expériences. Elles partageront également leurs conseils et leur vision du retail.

Pour ce troisième rendez-vous des “Femmes du retail”, nous avons interviewé Christelle Picq, CTO (Chief Technical Officer) chez Fnac Darty.

Christelle Picq

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Christelle Picq, j’ai 48 ans.

Je me suis tout de suite orientée vers le milieu de l’IT dès mes études et au cours de mes missions en ESN, rapidement mon orientation s’est axée autour des sites e-commerce, domaine dans lequel je travaille toujours aujourd’hui.

Pouvez-vous décrire votre poste actuel chez Fnac Darty ?

Actuellement, j’occupe le poste de CTO (Chief Technical Officer) chez Fnac Darty.

Cela signifie diriger les équipes de développements et être le garant de l’innovation et de la mise en œuvre de nouvelles solutions technologiques dans une entreprise.

Dans les faits, j’ai en charge les sites e-commerce de nos 2 enseignes : Fnac et Darty incluant les catalogues et le BO Marketplace.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Fnac Darty ?

Ma carrière a démarré en ESN où j’ai participé à plusieurs projets dans des domaines métier variés. Lors de la réalisation de l’un d’entre eux, j’ai eu la possibilité de rejoindre l’aventure VoyageSNCF.com. Leur site e-commerce était lancé depuis 1 an. Le contexte était très motivant, j’y suis restée 10 ans.

J’étais en relation étroite avec les équipes côté métier SNCF mais aussi celles du terrain, très opérationnelles. Cette aventure fut passionnante.

Ensuite, j’ai rejoint une nouvelle aventure, celle de Cloudwatt. Cette société était récente, elle avait été créée 1 mois avant mon arrivée. Son activité était de proposer une solution de Cloud Souveraine (sous l’impulsion du gouvernement)

Nous sommes partis d’une feuille blanche, et c’est d’ailleurs cela qui m’a plu, et nous avons tout imaginé : la création des offres de Stockage et VM, l’architecture des datacenters, le site pour souscrire aux offres et les manager. J’y suis restée 3 ans.

Puis j’ai eu l’opportunité de retourner dans l’univers du transport au sein de Ile-de-France Mobilités, sur la mise en place du Pass Liberté+ RATP/SNCF, abonnement en alternative à la future suppression des tickets de métro. Plusieurs enjeux dans ce projet : architecture micro-services, haute disponibilité/fiabilité pour un usage sans couture au quotidien pour les clients.

Enfin j’ai intégré Fnac Darty pour découvrir un nouveau secteur, celui du Retail. C’était un nouveau défi pour moi de découvrir les enjeux de l’omnicanalité, la logistique. Je travaille dans le groupe depuis 3 ans.

A mon arrivée, les équipes e-commerce étaient en transformation. Le but était d’apporter de l’agilité dans l’exécution des projets de toutes tailles.

Mon poste de CTO au sein de Fnac Darty me donne la possibilité de travailler pour deux SI différents, chaque enseigne a son propre système. Le challenge est de trouver des synergies possibles.

Les préoccupations et ambitions sont communes donc nous cherchons à gagner en efficacité et en robustesse. Nous sommes en perpétuelle recherche d’amélioration de nos modes de travail et transformation des SI.

Depuis le Covid, nous avons gagné des parts de CA sur la partie e-commerce et notre objectif est de poursuivre dans cette dynamique. Nous sommes forcément aussi chahutés par nos concurrents, mais cela nourri aussi notre volonté d’innover et d’être en veille constante.

Nous travaillons aussi en continu pour mettre en place de nouveaux services pour nos clients et nos vendeurs en magasin. Nous avons l’objectif de la satisfaction du consommateur final.

Quels défis ou difficultés avez-vous rencontré, en tant que femme, dans le monde du Retail / IT ?

Dès le démarrage de mes études, nous étions très peu de femmes, j’ai toujours évolué dans ce contexte, ça a toujours été la norme pour moi. Par la suite, je n’ai pas connu de difficultés particulières.

Je pense que le défi c’est de toujours se placer dans une posture d’égal à égal. Il n’y pas de sujet sur l’infériorité, ça n’a pas lieu d’être, à partir du moment où les compétences sont présentes, il n’y a rien d’autre à regarder.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux femmes qui souhaitent travailler dans ce secteur ?

Il faut oser, se lancer, ne pas se mettre des freins, développer ses compétences et tenter des expériences.

Je recrute beaucoup, et j’ai pu observer que de manière générale il y a moins de candidatures de femmes que d’hommes et c’est dommage. Il ne faut pas hésiter !

Quelles sont, selon vous, les prochaines tendances du Retail ?

Il y a un vrai sujet de mieux consommer et de manière raisonnée.

Nous voulons guider nos clients sur les choix qu’ils vont effectuer lors de l’achat de leur produit. Nous nous engageons pour assurer des indices de réparabilité à la hauteur de nos volontés pour les produits que l’on commercialise.

L’achat du produit neuf de manière pertinente est mis en avant, mais nous proposons aussi des produits de « seconde vie » côté Fnac et « occasion » côté Darty

Nous avons mis en place un service de tchat en direct avec des vendeurs en magasin pour encore mieux présenter le produit au client.

Le click & collect reste présent. Ce service a énormément fonctionné pendant la crise Covid, et permet d’agir sur l’émission de CO2.

Le groupe Fnac Darty s’engage activement sur l’ensemble de ces sujets.

 

Merci à Christelle Picq de nous avons accordé cet entretien. Rendez-vous prochainement pour un nouveau portrait des “femmes du retail”.

Par Léana Robin & Gaëlle Levasseur

contact univers retail