Les femmes du retail : portrait de Linda Mollet

Une nouvelle rubrique voit le jour sur notre blog : des interviews consacrées uniquement aux femmes, et en particulier à celles qui symbolisent le retail aujourd’hui. Nous avons décidé de les mettre en lumière en leur donnant la parole.

Au fil des semaines, nous vous invitons donc à découvrir ces portraits au travers de leurs parcours et de leurs expériences. Elles partageront également leurs conseils et leur vision du retail.

Notre premier entretien est avec Linda Mollet, Chief Change Management Officer chez Auchan Retail International.

Linda Mollet - Auchan retail international
Linda Mollet – Chief Change Management Officer

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Linda Mollet. Je suis d’origine belge. J’ai 53 ans, je suis mère de 2 garçons (17 & 19 ans) et je suis mariée depuis 30 ans. Diplômée d’une école de commerce, mes études se sont déroulées à Bruxelles.

Mon équilibre est un juste dosage entre ma vie personnelle et professionnelle. Il m’est important d’apporter du bien-être aux gens qui me sont chers et d’être utile à la collectivité.

Ce qui me caractérise est le parler vrai, l’écoute, l’empathie et l’analyse. Dotée d’un tempérament curieux, j’aime les changements, relever des défis, avoir une vision d’ensemble : stratégique et entrepreneuriale.

Polyvalente, mes cœurs d’expertise sont dans le domaine de la conduite du changement et dans les apports méthodologiques.

Femme de lancement de projets, j’aime développer l’esprit d’équipe auprès de mes 18 collaborateurs, et j’anime des communautés pour stimuler les prises d’initiatives. J’ai le souci de mettre les sujets sur les rails et de rendre autonomes mes interlocuteurs.

Et décrire votre poste actuel chez Auchan Retail International ?

J’ai rejoint Auchan International car j’étais en recherche de valeurs nouvelles. Celles-ci étaient portées par la société autour de l’ouverture aux autres, de la bienveillance tout en visant l’excellence.

J’occupe depuis 1 an le poste de Directrice du département « Conduite du changement et Architecture métiers ». Ce département est récent. Mon rôle est de mettre à disposition un package de méthode et de matériel dans une démarche de conduite du changement pour 11 pays et 180.000 collaborateurs. Je suis à l’écoute des différents pays et de leurs spécificités pour ajuster la démarche et concevoir un package groupe.

Mon entrée chez Auchan International s’est faite par le Big Data où j’étais le lien entre les équipes métiers et l’équipe technique travaillant sur des sujets algorithmiques. Mes objectifs étaient d’avoir une excellente compréhension du besoin métier, d’être garante des délais et de faciliter les relations entre les différentes parties prenantes.

Ce qui m’a conduit à accepter le projet est la combinaison du challenge de la mission, extrêmement novatrice, et les valeurs de l’entreprise qui sont accès sur l’humain.

Les défis rencontrés étaient liés au fait que le Big Data et les algorithmes générés nécessitaient des réajustements permanents et de fait, une conduite du changement.

Ensuite, je me suis vu confier une mission d’accompagnement du changement à l’échelle internationale. J’ai participé au lancement et au pilotage d’un programme autour du marketing et de la relation client. Pour transformer la vision de l’entreprise du « Product Centric » à une posture plus

« Customer Centric », ce dispositif était destiné aux pays pour les accompagner à professionnaliser les équipes métiers de la branche expérience client.

De manière générale, l’attitude à adopter pour mener à bien une mission de Change Management est d’avoir une bonne méthodologie, mais également de faire preuve d’ouverture, d’écoute et de persévérance.

J’adore construire, apporter des méthodes, impulser de nouvelles choses, me positionner en amont des projets, être au cœur de la stratégie. L’accompagnement du changement me permet de combiner tout ce que j’aime, tout en pérennisant notre travail de façon durable.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Auchan International ?

Au préalable, j’ai travaillé à La Redoute pendant 14 ans sur des fonctions orientées marketing, et e-commerce, même si mes débuts chez eux étaient au sein de la direction financière en tant que responsable reporting et SI. Et avant cette expérience, j’ai collaboré avec Lyreco en tant qu’organisatrice du Domaine Relation Client.

Quels défis ou difficultés avez-vous rencontré, en tant que femme, dans le monde du retail ?

J’ai rencontré peu de difficultés en tant que femme, cependant tout au long de mon parcours professionnel, j’ai relevé beaucoup de défis.

Tout d’abord, mon expérience chez Lyreco m’a permis d’appréhender des grands programmes et m’a donné le goût pour la gestion de projets. Ensuite, à la suite d’un bilan de compétences, j’ai pu passer sur un poste en informatique.

Dans le contexte La Redoute, j’ai saisi des opportunités qui m’ont permises de mener des missions différentes et qui ont nécessité de m’adapter rapidement à des contextes en pleine réorganisation.

Enfin, chez Auchan International, ma fonction est tournée vers les pays du groupe. Il est important d’en comprendre les « us et coutumes » afin d’adopter la posture la plus adaptée.

J’ai eu l’opportunité de recruter moi-même l’ensemble de mon équipe, composée de collaborateurs avec des profils variés et parfois des compétences difficiles à trouver sur le marché. Ce fut un véritable challenge !

Quels sont les conseils que vous donneriez aux femmes qui souhaitent travailler dans ce secteur ?

Ne pas s’isoler, avoir autour de soi des collègues pour bénéficier de leur retour d’expérience et leur avis au quotidien, être dans l’échange, s’entourer de personnes bienveillantes.

Avoir un équilibre vie perso-vie pro et idéalement disposer d’un soutien familial. Mon mari m’a toujours encouragé pour que je puisse me réaliser professionnellement.

Quels sont, selon vous, les prochaines tendances du retail ?

Je pense que le retail va tendre vers plus de réalisations en mode « Test & Learn » comme dans le monde du digital pour éprouver de nouvelles expériences clients. De même, je pense que le retail pour accélérer sa transformation va tendre vers plus de partenariats. Il sera également nécessaire d’oser, tout en maîtrisant les budgets.

Il n’y a pas un seul chemin, mais souvent plusieurs voies possibles en fonction de la culture et des usages des pays. Il faut tester, tester, tester en se fiant aux feedbacks utilisateurs et clients. L’inspiration vient de partout, des voyages, de notre quotidien en tant que client….

Ce que j’ai retenu de mes différentes expériences, c’est de joindre audace et esprit d’analyse : être à l’écoute des clients et des collaborateurs, oser prototyper pour innover, et enfin mesurer pour mieux transformer, c’est peut-être ça la clé du succès.

Merci à Linda Mollet de nous avons accordé cet entretien. Rendez-vous prochainement pour un nouveau portrait des “femmes du retail”.

Par Selmine Hirti & Gaëlle Levasseur